FANDOM


Nouvelle-Utopie. Modifier

La cité des Rêves. Modifier

Nouvelle-Utopie est le nom donné à la première fondation continentale des Utopistes au Nouveau-Monde. Située sur la presqu'île de Cornémeraude, au sud de la Mer Centrale, la cité fut fondée en l'an 27 de l'Âge du Nouveau-Monde par des explorateurs humains affiliés à l'Ordre des Chevaliers, très vite rejoins par des colons.

Elle est le siège de la Couronne de Nouvelle-Utopie, résidence du Roi des Hommes, ainsi que de l’ancestral Ordre des Chevaliers, qui veille sur la personne du monarque et sert de relais entre les mondes indigènes et les Utopistes. Le Front de l’Éminence, l'organe décisionnaire de l'Ordre, y établit ses quartiers dès l'année 45, faisant ériger un palais quasiment identique à la Caserne d'Aratharon de l'Ancien Monde.

La ville en elle-même est divisée en huit "régions", administrées chacune par un Clan de Préséance, les héritiers des premiers Chevaliers fondateurs.

La neuvième région correspond à la partie rurale du nord-est de Cornémeraude, matérialisée par le village de Ikhöl, ancien comptoir indigène abritant le célèbre marché au grains et aux épices de la Mer Centrale.

La fondation. Modifier

En l'an 27 de l'Âge du Nouveau-Monde, un groupe d'explorateurs utopistes dirigé par Arath au Noble-Cœur fit voile vers le Continent, levant les amarres depuis le fort de Brise-Azur, sur l'île de Pëlumbia. Laissant derrière eux les Îles d’Émeraudes australes et la garnison de Blanchemain, ils traversèrent la mer intérieure avant d'accoster sur les rivages verdoyants du Continent. La légende rapporte qu'en posant le pied sur la terre vierge de la presqu'île de Cornémeraude, Arath aurait arraché une poignée de terre avant de s'exclamer "ici nous bâtirons un royaume". L'emplacement du débarquement est encore connu à ce jour, indiqué par une bannière d'or et d'incarnat reposant sur un large roc qui surplombe le paysage.

Les indigènes locaux, des Balaÿrès, étaient commandés par un chef rusé et calculateur, le fourbe Darmanioc. En voyant des humains d'un autre continent débarquer sur leurs terres, ils leur offrirent l'hospitalité, à condition que le campement des hommes ne dépasse jamais "la taille de cette motte de terre tirée du sol". Arath, plus rusé encore que Darmanioc, accepta la proposition du chef indigène. Il sépara la motte de terre en huit parts égales qu'il distribua à ses lieutenants les plus fidèles, les Huit Chevaliers. Ensemble, ils déposèrent un petit peu de cette terre tout autour de la péninsule, la coupant du continent par cette limite artificielle et retournant contre Darmanioc sa malhonnêteté.

Sur le territoire ainsi circonscrit, les Chevaliers d'Arath et quelques colons installèrent des fermes et des habitations, qui devinrent très vite un village de plus en plus attractif par sa position géographique et ses ressources naturelles.

C'est ainsi que fut fondée la première ville de Nouvelle-Utopie, sur le continent qui porta dès lors le même nom. Depuis lors, les Utopistes utilisent la date de la vingt-septième année du Nouveau Monde comme base calendaire, considérant celle-ci comme l'Année de la Fondation.

L'établissement. Modifier

Après la construction de la Caserne, les Chevaliers décidèrent d'ériger un mur d'enceinte puissant autour des premiers établissements commerciaux et de subsistance de la ville nouvelle, travaillant conjointement avec les colons utopistes. Les incursions des elfes continentaux, notamment des tribus Balaÿres et Bramayn, avaient ravagé en l'espace de quelques années seulement les marches verdoyantes de Cornémeraude, faisant reculer la forêt, victime des incendies meurtriers liés aux raids. Le village d'Ikhöl fut ravagé complètement en 53 du Nouveau Monde par une incursion de pillards elfes. Les utopistes abandonnèrent les abords de la presqu'île et se regroupèrent derrière l'enceinte nouvellement bâtie. Leur position de retrait leur permit d'établir un nouveau port, mieux installé et moins sujet à l'ensablement ou aux pillages, et d'ici ils investirent la Mer Centrale.

Les Huit Chevaliers aidèrent à la construction des Quartiers, qui étaient pour la majorité à l'extérieur du mur, et consolidèrent la position des humains sur la presqu'île à force de combats et d'acharnement. L'enceinte fut étendue de nombreuses fois, jusqu'à couvrir tous les quartiers. Autour des édifices militaires se développaient, tels des cours d'eau rejoignant un fleuve, des nuées de boutiques, maisons et édifices commerciaux suivant les principaux axes routiers. C'est surtout ainsi que s'organisa l'urbanisme de Nouvelle-Utopie, par l'assimilation progressive bien que rapide de faubourgs composites, qui donnèrent naissance aux actuels Huit Quartiers.

Durant la période, le commerce maritime permit d'établir des alliances avec les Nains Indépendants de la Mer Centrale tout en entretenant des relations avec les Forteresses humaines des Îles d’Émeraude. Certains peuples d'Elfes des Mers du Sud entrèrent dans les réseaux économiques utopistes. Les Utopistes vendaient de nombreux services (mercenariat et ingénierie maritime notamment) en échange de matières premières d'importation. C'est ainsi qu'ils obtinrent les merveilleux minerais nains, leur permettant de forger des armes quasiment indestructibles, mais importèrent aussi des connaissances dans de nombreux domaines. Dans la période fut découverte la Poudre Tonnerre, extraite et produite par des Elfes de la Lune sur les Îles d’Émeraude septentrionales et transmise aux humains par les échanges commerciaux et culturels.

En 61 mourut Arath au Noble-Cœur. Alors que la politique de la cité n'avait été jusque là qu'une question de subsistance, de commerce et de gestion interne, les Huit Chevaliers décidèrent d'élire un Roi, à la façon du premier Royaume d'Utopie. On décida de donner le titre de Premier Roi à Arath "le Fondateur", et il reçut les obsèques d'un prince utopiste. Le frère d'Arath, Allhaume Vikor Du Nord, Haut-Chevalier de l'Ordre, fut élu second roi de Nouvelle-Utopie par l'Ordre et l'ensemble du peuple réuni en assemblée dans une clairière au sud de la ville. Cette clairière est encore aujourd'hui le siège des débats de l'Election, bien que le peuple ne puisse y demeurer tout entier dorénavant.

Nouveau Monde, nouveaux ennemis. Modifier

En un siècle, Nouvelle-Utopie devint une cité prospère et rayonnante culturellement. La technologie, l'ingénierie, la recherche scientifique et l'artisanat utopiste devinrent incontournables dans les Mers du Sud. Cependant, la politique utopiste ne parvint pas à maintenir les hommes du Nouveau-Monde dans leur condition humble et autosuffisante, amenant les plus orgueilleux, les plus avides et belliqueux à emmagasiner des ressources naturelles, formant des clientèles et des réseaux d'alliance. La prospérité de la ville découla de l'impulsion de ces individus, tout en creusant les inégalités sociales au sein même du nouveau royaume. Furent forgées en secret les premières armes létales de la péninsule de Cornémeraude, les épées d'acier et surtout les canons rudimentaires. La montée des tensions sociales entraîna des soulèvement dans certains quartiers ainsi que l'émergence de milices armées. Le racisme et la méfiance envers les Elfes s'installèrent durablement dans les quartiers les plus défavorisés, véhiculés par les mêmes individus qui avaient permis aux inégalités sociales de s'installer. La guerre se profilait à l'horizon tandis que l'Ordre des Chevaliers ne pouvait maintenir l'ordre dans la ville, leurs effectifs étant trop réduits par rapport à la croissance démographique sans précédent.

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau FANDOM

Wiki au hasard